Siamo lieti di rendervi partecipi, nonostante la situazione sanitaria che stiamo attraversando, del progetto-scambio di buone pratiche educative che ha visto coinvolte le classi 5 del corso Esabac del nostro istituto e le classi Bachibac de l’Institut Ridaura Castell-Platja Aro (Catalogna).

Troverete di seguito la relazione del percorso Bachibac in rapporto al nostro percorso Esabac (file pdf scambio progetti Bachibac-Esabac LINK) e i materiali relativi al Progetto-scambio di buone pratiche educative-metodologiche tra il Corso Bachibac e il Corso Esabac.

Il Bachibac è il corrispettivo dell’Esabac in Italia, sempre possibile grazie ad un accordo binazionale.

I docenti prof. Pascal Riou e prof.ssa Esther Blanco Ribot e i loro studenti de l’Institut Ridaura, Castell-Platja Aro hanno partecipato agli incontri pomeridiani da remoto con la piattaforma Google G-Suite (meet) il 2 e il 16 marzo 2020, come da programma, con i docenti del Corso Esabac, prof.sse Bizarri, Ciotti, Orhan, Gaetani e Salvucci e i nostri studenti.

I/Le nostri/e studenti/esse delle classi 5G e 5K hanno partecipato agli incontri e, in particolare, alcune studentesse hanno relazionato-presentato la metodologia Esabac in riferimento alle prove d’Esame per la Lingua e Letteratura Francese e per Histoire (file pdf ensemble documentaire LINK), oltre agli specifici approfondimenti di storia e della Disciplina non linguistica di Filosofia in Lingua Francese (file pdf CLIL/DNL LINK ).

Mentre gli/le studenti/esse Bachibac de l’Institut Ridaura hanno relazionato percorsi di approfondimento di Histoire anche in riferimento alla storia catalana.

 

Referente Esabac d'Istituto

 

Prof.ssa Silvia Gaetani 

 

 

Riflessione di una studentessa, Sofia Anibaldi della classe 5K Esabac.

 

   Le jour 8 mars 2021, les deux classes Esabac 5G et 5K du lycée Leonardo Da Vinci de Civitanova Marche, auxquelles seront délivrés simultanément le diplôme du baccalauréat français et celui de l'Esame di Stato italien à la conclusion de cette année scolaire, ont pris part à une réunion via Internet avec des élèves espagnols du “Bachibac”, qui vont acquérir, au terme de leur études, le “bachillerato” (le diplôme régulier délivré à la fin du parcours scolaire espagnol) et le baccalauréat français.

   Nous, les élèves italiens, nous avons présenté aux lycéens espagnols les processus de rédaction des épreuves proposées par le programme du baccalauréat ici en Italie. Personnellement, j’ai eu l’opportunité d’expliquer aux autres la façon dans laquelle on devrait rédiger l’“essai bref”, une option qu’on peut choisir lors de l’examen en littérature française. 

  Dans un premier temps, j’étais extrêmement effrayée de parler avec eux. Je ne savais pas comment gérer la situation et, en plus, j’étais vraiment intimidée par le fait que des élèves tout comme moi auraient pu me voir et me juger à cause d'éventuelles fautes linguistiques ou de mon apparence physique. Mais tout s’est bien passé. Le professeur des élèves espagnols Pascal Riou a été vraiment agréable lors de nos explications et, de surcroît, il nous a félicité pour notre niveau de français. J’ai compris qu’il s’agissait des élèves tout comme nous lorsque l’une de leurs profs, Esther Blanco, leur a demandé de nous poser quelques questions mais ils étaient trop timides pour le faire. Cependant ils ont dépassé leur petite crainte et, enfin, quelque question est arrivée. 

   Le 16 mars nous avons répliqué cette réunion mais, cette fois, c’étaient les élèves espagnols qui devaient nous présenter leur programme. C’est ici que j’ai eu la confirmation que je n’aurais pas dû craindre de parler devant eux, car notre niveau linguistique est le même. En outre, il a été très plaisant de les entendre parler et d’enrichir notre bagage culturel en découvrant quelque chose d’autre par rapport à un système scolaire différent du nôtre. 

 Je participerais volontiers encore une fois à une expérience analogue et j’espère que le lycée Leonardo Da Vinci n'arrêtera jamais de promouvoir de tels projets avec le but de permettre à nos esprits de s’ouvrir toujours plus.

 

A breve inseriremo anche le riflessioni delle altre alunne che hanno relazionato all'incontro.